PRÉSENTATION
CONDUITE D'UNE VEILLE
TRAVAIL EN MODE PROJET
DEMARCHE DE GESTION DES RISQUES
GESTION DES RISQUES FINANCIERS
GESTION DES RISQUES NON FINANCIERS
DEMARCHE QUALITE

g-e51-12.4- Les principes fondamentaux de construction des budgets

Chapitre
Fichiers
g-e51-12.4- Les principes fondamentaux de construction des budgets

Le système budgétaire

 

1 L’articulation des différents budgets

Les budgets dépendent les uns des autres. Du budget des ventes découlent le budget des achats, le budget des autres charges, éventuellement les budgets d’investissement, de financement… L’ensemble de ces prévisions est alors synthétisé dans les budgets des encaissements et décaissements, qui permettent de construire le budget de trésorerie.

1.1 Classification des budgets

 

1.2 La hiérarchie des budgets

 

 

 

 

2 Distinguer recettes et les dépenses, des produits et charges

Il ne faut pas confondre les recettes et les dépenses d’un budget de trésorerie avec les produits et les charges d’un compte de résultat.

2.1 Le lien entre produits et charges, recettes et dépenses

Les produits provoquent des recettes, les charges provoquent des dépenses.

Exemples

– Au mois de janvier, l’entreprise vend et facture des marchandises à un client. Il s’agit d’un produit, enregistré en janvier au compte de résultat. Le client paie comptant. Il s’agit d’une recette en janvier qui augmente la trésorerie.

– Au mois de juin, l’entreprise achète des marchandises à un fournisseur et reçoit la facture. Il s’agit d’une charge enregistrée en juin au compte de résultat. La facture est payée en juillet. Le paiement correspond à une dépense, en juillet, qui réduit la trésorerie.

2.2 Les décalages entre produits et charges, recettes et dépenses

Le décalage 
dans le temps

Les écarts de montant

Les autres recettes 
et dépenses

Les produits provoquent des recettes, mais celles-ci sont souvent décalées dans le temps car les clients ne paient pas toujours comptant.
Cette remarque s’applique aussi aux charges.

Les produits et les charges apparaissent hors taxes (HT) dans le compte de résultat car la TVA est neutre pour l’entreprise (elle est collectée puis rendue à l’État…). En revanche, les factures sont toujours payées toutes taxes comprises (TTC). Les encaissements et les décaissements sont donc TTC et induisent ensuite des décaissements de TVA.

Les produits et les charges ne concernent que les éléments du compte de résultat. Or, les recettes et les dépenses concernent aussi les achats d’investissement, les apports, les emprunts et remboursements d’emprunt, les placements financiers…

Exemple : L’entreprise vend 6 000 € HT de marchandises en janvier 2020. Les clients paient 50 % au comptant, 50 % à 30 jours. Budget des ventes : un produit de 6 000 € HT est attendu en janvier 2020.

2.3 Budget des encaissements et décaissements

(1) La TVA est supposée avoir été collectée le mois de la vente (ici, janvier) même si le client n’a pas payé la facture. Elle doit donc être reversée à l’État ce mois (ici, janvier). Toutefois, l’entreprise dispose d’un délai de 15 jours : la TVA est toujours reversée le 15 du mois suivant (ici, février 2020), quelle que soit la date de paiement par le client.